Ne pas avoir envie de faire l’amour c’est anormal ?

Publicité

A notre époque, ne pas avoir de désir sexuel est presque directement considéré comme un problème. Juliet Ritchers, professeur de santé sexuelle dans une université australienne, revient sur cette idée trop répandue pour The Conversation

Publicité

Certaines personnes n’ont pas de désirs sexuels ou moins lorsqu’elles ne sont pas sollicitées. Selon Juliet Ritchers, professeur de santé sexuelle à l’Université de New South Wales (Australie) écrivant pour The Conversation, ce n’est pas si anormal . Il semblerait que l’idée de besoin sexuel répétitif jusqu’à la vieillesse appliqué à tous soit en fait assez récente.

Dans son article, elle s’est appuyée sur une enquête australienne basée sur la vie sexuelle de 20 000 personnes de 16 à 69 ans, selon laquelle 6% n’avait jamais eu de rapports sexuels impliquant une pénétration du pénis, dont la moitié déclarait n’avoir jamais eu d’expérience sexuelle avec quelqu’un d’autre.
Par ailleurs, deux tiers des personnes vierges étaient en dessous de 20 ans, et moins d’1% (environ 70 personnes) a avoué n’avoir jamais eu d’attirance vers une autre personne.

Publicité
Si cette étude permet d’avoir une première idée sur la question, elle n’est pas si représentative, selon Ritchers, compte tenue du type de profil de participants à ce genre d’étude, en général plutôt sexuellement actif par rapport à la moyenne.

Les besoins vont et viennent au fil du temps

Cependant, bien qu’aujourd’hui les personnes qui n’ont pas beaucoup de désir sexuels soient stigmatisées, à la question de l’enquête : "Au cours de la dernière année, y a-t-il eu une période d’un mois ou plus pendant laquelle vous n’avez pas eu d’envie sexuel ?", 1 participant sur 4 a répondu positivement .

"Certains peuvent laisser passer des jours, des week-ends, des mois entiers sans activité sexuelle... alors que pour d’autres, juste quelques jours sans sexe est source d’irritabilité", témoigne la spécialist

Publicité
Selon elle les besoins vont et viennent au fil du temps pour certaines raisons, par exemple :
- Influence du stress ou de la maladie,
- Etre parent de jeunes enfants et plus porté sur le sommeil que sur le sexe,
- Etre en couple depuis un certain temps et gêné par l’idée de "devoir" sexuel,
- Se satisfaire de la masturbation,
- Avoir tout simplement moins de besoin que son partenaire, sans pour autant n’avoir aucun désir.
désir.

Vidéo. Je pensais que j'arriverais à vivre sans sexualité



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité