Moustique tigre : 30 départements sous surveillance

Moustique tigre : 30 départements sous surveillance

Le retour des beaux jours marque aussi le retour du moustique tigre en France. Depuis le 1er mai, le dispositif de surveillance est relancé dans trente départements.

Publicité
Publicité

Chikungunya, dengue, virus zika, fièvre jaune... Le moustique tigre, on ne l'aime pas ! Problème : d'année en année, il est de plus en plus présent en France et peut gâcher la période estivale. Depuis 2006, les autorités sanitaires françaises lancent un plan de surveillance renforcé à partir du 1er mai et jusqu'au 31 octobre. Trente départements français sont particulièrement concernés, dont ceux du sud de la France, du Haut-Rhin, du Bas-Rhin, de la Vendée et du Val-de-marne en Ile-de-France.

Publicité

Comment le reconnaître ?

De son vrai nom "Aedes albopictus", le moustique tigre ne ressemble pas aux autres moustiques :

- Il est très petit : entre 5 et 8 millimètres

- Il est noir avec des rayures blanches sur les pattes et l'abdomen (d'où sa qualification "tigre")

- Il se développe en milieu urbain et peut piquer dans quelques dizaines de mètres autour de son lieu de naissance.

- Il pique la journée, surtout le matin et au crépuscule.

- Il est attiré par l'odeur du gaz carbonique (émis lors de la respiration, surtout des femmes enceintes et des personnes obèses).

- Il est attiré par les couleurs sombres

- Ce sont les femelles qui piquent les humains pour boire leur sang et pondre ensuite un plus grand nombre d'oeufs (jusqu'à 300) dans des eaux stagnantes.

L'ensemble de la population française participe au signalement du moustique tigre. Si vous pensez en avoir observé, vous pouvez le signaler sur le portail du CNEV; Centre national d'expertise sur le vecteurs.

L'astuce anti piqûre de moustiques

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité