Mort subite de l’adulte : une anomalie génétique en cause ?

L'hôpital Bichat situé à Paris va réaliser une étude sur la mort subite de l'adulte suggérant une éventuelle responsabilité génétique, selon les informations du Parisien.

Publicité
Publicité

© Adobe StockEt si les gènes y étaient pour quelque chose ? Le professeur Antoine Leenhardt, cardiologue à l’hôpital Bichat à Paris, compte réaliser une étude pour déterminer les causes de la mort subite de l'adulte. La piste génétique va être principalement explorée, rapporte le Parisien.

Une étude sur les rongeurs

Le projet est né il y a quelques mois, alors qu'une équipe de la Salpêtrière, à Paris, découvre "une anomalie d’une protéine au niveau du muscle cardiaque" pouvant être à l'origine de la mort subite, rapporte le Parisien. Pour rappel, la mort subite également appelée arrêt cardiaque fait chaque année en France 40 à 50 000 victimes. Ce phénomène entraîne une perte brutale de la fonction du coeur. Cette étude inédite intitulée Et si votre cœur s'arrêtait de battre ? va suivre pendant deux ans 50 survivants ayant expérimenté la mort subite. L'objectif ? Déterminer si ces patients possèdent ce gène dans leur sang. Les scientifiques vont ensuite introduire cette anomalie de la protéine dans le génome des rats. Une observation du coeur des rongeurs sera effectuée afin d'identifier les traces d'une éventuelle mort subite, selon les informations du quotidien régional.

Publicité

Un traitement à la clé

Le professeur Antoine Leenhardt donne sa propre définition de l'expérience au Parisien : "Vous voyez dehors, il fait beau. Imaginez soudain des nuages noirs et un violent orage. C’est ça une mort subite. Le patient décède brutalement". L'étude a pour but de trouver un traitement à cet emballement imprévu du coeur, rapporte le quotidien régional. Un remède qui ferait des heureux sachant que les chances de survie restent très faibles, "Pour en réchapper, il faut un médecin dans la rue, un défibrillateur dans le métro, des coups de chance incroyables, un sauvetage en moins de trois minutes" précise le professeur au Parisien.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité