Arthrose : ce traitement serait dangereux pour le cerveau

Publicité

En cas d’antécédents cardio-vasculaires, les compléments de calcium augmenteraient le risque d’être atteint de démence vasculaire selon une étude suédoise et britannique. 

Publicité

© IstockPour maximiser la solidité de leurs os et prévenir l’ostéoporose certains patients se voient prescrire des supplémentations en calcium. Problème : cette médication entraînerait, selon une étude de l'Université de Göteborg (Suède) et de l’University College London (Royaume-Uni), des risques de démence vasculaire.

Pour aboutir à ce résultat, les chercheurs ont suivi pendant cinq années 700 femmes de plus de 70 ans, sans démence. Parmi elles 98 prenaient des compléments de calcium.
Pendant l’observation les femmes ont dû passer des tests d’imagerie afin de guetter l’apparition de maladies cérébrovasculaires, de lésions de substance blanche ou d’une mauvaise circulation sanguine du cerveau, souvent liée à la démence vasculaire.

Publicité
Des risques en cas de maladies cérébrovasculaires

Résultat : Sur les 59 patientes à qui l’on a détecté une démence, 14,3% prenaient des compléments et 7,5% n’en prenaient pas. En outre, 15 avaient eu un AVC auparavant.
Selon les chercheurs, les suppléments de calcium n’auraient pas augmenté le risque de démence pour les patientes n’ayant pas fait d’AVC ou sans lésions de la substance blanche repérée sur les scanners et autres dommages aux vaisseaux sanguins.

"La supplémentation en calcium peut augmenter le risque de démence chez les femmes âgées ayant une maladie cérébrovasculaire", ont confirmé les chercheurs, qui précise tout de même que les résultats, tirés d’un petit nombre de participantes, doivent être confirmés. En attendant, ils conseillent d’orienter si possible vers des compléments alimentaires de calcium : thym, parmesan, graines de sésame, sardines, flacons d’avoine...les alternatives ne manquent pas !

Vidéo. L'accident vasculaire cérébral en images

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité