Mieux supporter sa chimiothérapie en arrêtant de manger du Roquefort ?

Publicité

Selon une recherche scientifique française, éviter certains aliments limiterait les douleurs associées au traitement de chimiothérapie.

Publicité

frigop© Fotolia L'équipe du Pr Alain Eschalier de Clermont-Ferrand soulève un nouvel espoir pour les patients atteints du cancer qui sont soignés par chimiothérapie. Selon ces scientifiques, il suffirait de se priver de quelques aliments pour limiter considérablement les douleurs d'origine nerveuse causées par l'oxaliplatine - une chimiothérapie anticancéreuse couramment utilisée contre le cancer colorectal. Même si les mécanismes impliqués dans l'apparition et la transmission de ces douleurs sont encore mal connues, des récepteurs au glutamate (appelés NMDA) sont suspectés. Or ces récepteurs sont sensibles aux polyamines , des petites molécules largement présentes dans l'alimentation : en particulier dans certains fromages comme le Roquefort ou des fruits comme l'orange et la banane. "Les polyamines augmentent l'activité des récepteurs NMDA et pourraient donc favoriser la transmission du message douloureux dans ces neuropathies chimio-induites", explique David Balayssac, co-auteur de l'étude.

Pour vérifier cette hypothèse, les chercheurs ont administré de l'oxalipatine à des rats suivant un régime dépourvu de polyamines ou une alimentation normale. Au terme des 7 jours de l'expérience, ils ont évalué leur hypersensibilité au froid et à une pression mécanique appliquée sur les pattes arrières. Succès de l'expérience , puisque le régime dépourvu de polyamines a tout simplement bloqué l'apparition des douleurs induites par la chimiothérapie !

Publicité
Suite à cette découverte, une étude sur l'Homme (qui en incluera 80 à terme) a été lancée dans le service du Pr Denis Pezet au CHU de Clermont-Ferrand. Il faudra attendre 2 à 3 ans pour avoir les résultats complets.

Source : Plos One, octobre 2013

Principes de la chimiothérapie en images :

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité