Michael Douglas : son cancer de la gorge causé par une de ses pratiques sexuelles

Publicité

Dans une interview accordée au quotidien anglais The Guardian, Michael Douglas a expliqué que son cancer de la gorge n'était pas dû à un excès d'alcool ou de tabac mais à un virus contracté lors de certaines pratiques sexuelles.

Publicité

michael douglas cancer de la gorge cunnilingus hpv "Sans vouloir rentrer trop dans les détails, ce cancer en particulier est causé par le HPV (papillomavirus humain) qui vient du cunnilingus" a déclaré sans aucune gêne l'acteur américain au journal anglais venu l'interviewer. Au début, il pensait à d'autres causes. "Je m'inquiétais pour savoir si les soucis causés par l'incarcération de mon fils ( Cameron est condamné à 10 ans de prison pour possession et trafic de drogue, ndlr ) n'auraient pas contribué à déclencher le cancer, mais non, en fait, c'est dû à une maladie sexuellement transmissible." C'est en 2010 que Michael Douglas a appris être atteint d'un cancer de la gorge à un stade très avancé. Il suit alors plusieurs séances de chimiothérapieet de radiothérapie et parvient à rentrer en rémission au bout d'un an. "Je dois faire des contrôles réguliers tous les six mois mais tout est normal depuis deux ans" se réjouit aujourd'hui l'acteur âgé de 68 ans. Avant de rappeler que "ce type de cancer ne récidive pas dans 95% des cas".

Pourquoi le cunnilingus peut-il être responsable du cancer de la gorge ?

Publicité
En février dernier, Medisite interviewait la sexologue Anaïs Papazian-Charney sur les risques liés à certaines pratiques sexuelles. Elle nous expliquait alors que le cunnilingus (comme la fellation d'ailleurs) peuvent être l'occasion d'être contaminé par le papillomavirus, un virus à l'origine des cancers du col de l'utérus chez les femmes mais aussi plus généralement des cancers de la gorge et de la bouche. "Le risque de contamination par le HPV lors d'une caresse buccale peut exister si une petite plaie est présente dans la bouche au moment du rapport, par exemple" indiquait Anaïs Papazian-Charney. Comment éviter ce risque ? En utilisant un préservatif lors d'une fellation ou un préservatif buccal (en vente en pharmacie) lors d'un cunnilingus.

Crédit photo : PRPhotos.

> Lire Pratiques sexuelles osées : il y a des risques !

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité