Messieurs, trop de paracétamol et d'aspirine peuvent nuire à votre vie sexuelle !

Publicité

Le paracétamol (substance active du célèbre Doliprane) et l'aspirine sont les principaux médicaments pris pour soulager la douleur. Or, d'après des chercheurs français de l'Inserm, ils pourraient réduire la production de testostérone (hormone sexuelle) et du coup la qualité de la vie sexuelle.

Publicité

testostérone paracétamol aspirine Publiée dans Human Reproduction, l'étude des chercheurs de l'Inserm a été menée sur des échantillons de tissus testiculaires d'hommes mis en culture en laboratoire avec du paracétamol ou des anti-inflammatoires (aspirine et indométacine) aux concentrations équivalentes aux doses maximales conseillées. Au bout de 24 heures, les niveaux de testostérone et d'insulin-like factor 3 (liée à la descente du testicule chez le foetus) avaient baissé. "À des concentrations équivalentes à celles retrouvées dans le plasma en cas de prise de ces molécules, chacune d'elles perturbe la production d'hormones stéroïdiennes et d'autres facteurs nécessaires à la masculinisation et la fertilité" a commenté Bernard Jégou, co-auteur de l'étude, dans Lefigaro.fr . Néanmoins, tous les hommes ne seraient pas concernés de la même manière. "Il n'y a pas de raison de s'inquiéter si l'on prend occasionnellement des antalgiques et qu'on respecte les doses maximales autorisées [...]. Le risque concerne uniquement les hommes qui consomment régulièrement de ces médicaments, pendant plusieurs semaines. C'est parfois le cas des athlètes qui prennent des antidouleurs à des fins préventives" poursuit le chercheur. Il ne faut donc pas suspendre un traitement sans avis médical.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité