Mesdames : ce détail qui augmente votre risque d’AVC

Mesdames : ce détail qui augmente votre risque d’AVC©iStock

Le taux élevé d’une protéine particulière dans le sang pourrait être lié à un risque accru d’accident vasculaire cérébral chez les femmes. Décryptage.

Publicité
Publicité

De quoi dépend votre risque d’AVC ? Selon des chercheurs en médecine préventive que l’université d’Harvard, aux Etats-Unis, les femmes possédant des niveaux élevés d’une certaine protéine dans leur sang seraient plus à risque d’accidents vasculaires cérébraux (AVC). Ils publient leurs travaux dans le journal Neurology.

Publicité

Taux sanguin de protéine et AVC ischémique

La protéine en question porte le nom de bêta-2-microglobuline. Elle est présente à la surface de nombreuses cellules du corps, elle joue un rôle dans la réponse immunitaire de l’organisme et elle pourrait être impliquée dans certaines maladies cardiaques. Pour cette étude, les scientifiques ont réalisé des analyses sur 473 femmes âgées en moyenne de 61 ans. Ils ont alors mis en évidence que les participantes qui ont eu des AVC ischémiques* présentaient des niveaux plus élevés de bêta-2-microglobuline que celles qui n’en ont pas eu. Plus précisément, le taux moyen de cette protéine était de 1,86 milligrammes par litre de sang chez les femmes ayant eu un AVC, contre 1,80 milligrammes chez les autres.

Un marqueur utile dans la lutte contre l’AVC ?

Reste à savoir si les niveaux de cette protéine et le risque d’AVC sont bien associés par un lien de cause à effet. Pour cela, de plus amples études sont nécessaires. Mais si ce lien est avéré, le niveau de bêta-2-microglobuline pourrait être utilisé dans la prévention de ce type d’accidents. "Etant donné le taux élevé d’invalidité due aux accidents vasculaires cérébraux, il est important d’identifier les personnes susceptibles d’avoir un risque plus élevé de cette maladie. Cette protéine pourrait être un marqueur qui pourrait nous aider dans la lutte contre l’AVC", souligne en effet le docteur Pamela Rist, co-auteur de l’étude, citée par le site MedicalXpress .

*L’AVC ischémique est le plus fréquent des AVC. Il est provoqué par le blocage par un caillot de la circulation sanguine cérébrale.

Vidéo. AVC : les symptômes qui doivent alerter

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité