Mercure : Certains poissons seraient plus contaminés que d'autres

Publicité

Selon une étude franco-américaine, la concentration de mercure dans les océans ne cesse d'augmenter et touche un océan en particulier affectant aussi la population marine.

Publicité

© Fotolia Selon une étude publiée dans la revue Nature, la concentration de mercure serait anormalement élevée dans les eaux profondes d'Atlantique du Nord ! Une fois dans l'eau, ce métal est absorbé dans l'organisme du poisson qui se retrouve après dans nos assiettes. Au cours de plusieurs expéditions, les chercheurs ont analysé les eaux des océans Arctiques, ceux du Sud, ainsi que le Pacifique et l'Atlantique."La concentration globale de mercure a augmenté de 150% et le niveau de mercure a triplé à la surface des eaux", écrit l'équipe de scientifiques. Selon eux, cela serait principalement dû à la pollution humaine et industrielle.

Des risques de troubles neurologiques

Publicité
A forte dose, le mercure peut s'avérer toxique pour le système nerveux des humains . Une étude rapportée par l'ANSES a démontré que des personnes ayant consommé des poissons contaminés au mercure ont été atteints de troubles neurologiques.

Y-a-t-il un risque sanitaire en France ?

Depuis ces découvertes inquiétantes, l'ANSES a mis en place un système "pour évaluer le risque sanitaire lié à la consommation de poissons contaminés par le mercure." Sur son site l'agence en conclut que "la consommation de poissons ne présente pas de risque pour la santé." Néanmoins, elle recommande pour les femmes enceintes et allaitantes "de limiter leur consommation de poissons susceptibles d'être fortement contaminés à 150g par semaine. Et 60g par semaine pour les enfants de moins de 30 mois."

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité