Ménopause : les bouffées de chaleur annonciatrices d'une fracture de la hanche ?

Publicité

Les femmes qui souffrent de bouffées de chaleur et de sueurs nocturnes pendant la ménopause seraient plus à risque d'être victimes d'une fracture de la hanche que celles qui n'ont aucun symptôme.

Publicité

Les sueurs nocturnes et les bouffées de chaleur pendant la ménopause seraient le signe d'une détériotation des os. C'est ce que révèlent les chercheurs de l'Université de Californie (Etats-Unis). Pour en arriver à cette conclusion, ils ont étudié les rapports médicaux de 23 573 femmes, âgées entre 50 et 79 ans, et ont noté la nature de leurs symptômes pendant la ménopause, leur densité osseuse et leur nombre de fractures.

La ménopause augmente le risque d'ostéoporose

Publicité
Selon les résultats, les femmes ayant déclaré souffrir de bouffées de chaleur et de sueurs nocturnes ont une densité osseuse plus faible au niveau du cou et de la colonne vertébrale. "Elles sont plus à risque de se fracturer la hanche que celles qui n'ont aucun symptôme", rapporte l'étude. Plus d'analyses se poursuivent maintenant afin de comprendre pourquoi la ménopause accélère la détérioration osseuse et favorise le risque d'ostéoporose.

Vidéo. Qu'est-ce que la ménopause ?

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité