Ménopause, prostate, cholestérol, thyroide : 12 tests disponibles sans ordonnance à faire à la maison

Ménopause, prostate, cholestérol, thyroide : 12 tests disponibles sans ordonnance à faire à la maison

Ménopause, thyroïde, manque de fer, cholestérol... Les laboratoires Mylan sortent une série de 12 autotests à faire à la maison, disponibles en pharmacie, pour donner aux patients une première indication sur leur état de santé. Le but : améliorer le dépistage et la prévention avec un outil simple. 

Publicité
Publicité

Mesurer le stade de sa ménopause grâce à un test réalisable soi-même à partir d’un échantillon d’urine, savoir si on fait une infection urinaire, si on manque de fer, si on a trop de cholestérol, si on risque la maladie de Lyme ou si on a des troubles de la prostate est désormais possible via les autotests développés par le laboratoire Mylan.

Publicité

Qu'est-ce qu'on mesure ?

La gamme "MyTest" permet au patient d’évaluer chez lui son état de santé dans 12 situations : cholestérol, tétanos, ménopause, carence en fer, taux d’albumine, infection urinaire, allergie, maladie de Lyme, pathologies de l’appareil digestif, Hélicobacter pylori (ulcère), pathologies de la prostate, hypothyroïdie. A partir d’une goutte de sang, d’un échantillon d’urine ou de selles, l’autotest donne des premières indications au patient qui, avant de prendre un éventuel rendez-vous médical, peut demander conseil à son pharmacien (briefé grâce à un guide proposé par Mylan) ou appeler le numéro vert transmis par le laboratoire (0800 00 12 70).

Pour exemple, avec "MyTest Ménopause", le patient peut mesurer le niveau de FSH (hormone de stimulation folliculaire) dont la production augmente au moment de la ménopause. Avec "MyTest Prostate", il peut également mesurer son niveau de PSA (antigène prostatique spécifique) et dépister des pathologies de la prostate (hypertrophie bénigne, cancer de la prostate, prostatite, infection urinaire). Cela peut également lui permettre de détecter des concentrations élevées de TSH (hormone de stimulation de la thyroïde) et dépister l'hypothyroïdie ("MyTest Thyroïde"). On peut utilliser le test plus d'une fois en cas d'erreur d'utilisation.

Fiables "de 88 à 100%"

"La fiabilité des autotests varie d'un test à l'autre et peut aller de 88 à 100% ", indique le laboratoire. Il est impératif de suivre scrupuleusement la mode d'emploi pour ne pas fausser le résultat. Dans le cas de "MyTest Colorectal", par exemple, attention à ne pas mouiller le test avant utilisation, à bien suivre les étapes de collection des selles dans la seringue, à bien déposer la quantité correcte d'échantillon dans le puit à échantillon et à vérifier que celui-ci ne puisse pas être contaminé par du sang provenant d'autres origines que les selles (coupures, hémorroïdes, menstruations, etc).

Des indicateurs, "non des poseurs de diagnostics"

Disponibles sans ordonnance en pharmacie au prix public conseillé de 14,90 euros , ces 12 nouveaux autotests font suite au premier autotest VIH distribué en 2015 par Mylan. Leurs objectifs sont identiques : la prévention et le dépistage. "Ces outils sont des indicateurs, non des poseurs de diagnostics" explique Philippe Bayon, Directeur Marketing de Mylan. "Les médecins ont besoin de gagner du temps face à une patientèle parfois hypocondriaque, et certains patients ont besoin de réponses immédiates."

Vidéo. La ménopause expliquée en images

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité