Ménopause : ce qu’il faut surveiller pour éviter la crise cardiaque

Publicité

Ménopause et syndrome métabolique seraient liés selon des chercheurs américains. Cette nouvelle donnée pourrait inciter les femme à surveiller les différents facteurs du syndrome X avant la ménopause. 

Publicité

© IstockDepuis quelques temps déjà, les scientifiques alertent sur un nouveau problème de santé qualifié de maladie du XXIe siècle : le syndrome métabolique ou syndrome X . Une étude des universités de Floride et de Virginie (Etats-Unis) vient de révéler une nouvelle donnée : le syndrome augmenterait pour les femmes juste avant la ménopause .
Il correspond à l’addition de plusieurs facteurs : foie gras, excès de graisses dans le sang et au niveau du ventre, hypertension artérielle,dibaète et taux trop bas de bon cholestérol. Infarctus ou AVC peuvent en être la conclusion.

Pour aboutir à ce résultat , les chercheurs ont analysé les données – évolutions et changements en rapport avec la ménopause - de 1470 femmes pendant 10 ans.
Résultat : de la période de pré-ménopause à la ménopause, le syndrome métabolique s’est fortement accru chez les patientes, tout particulièrement chez les femmes noires.

Publicité
Sensibiliser les femmes en transition vers la ménopause

"Cependant l’augmentation du syndrome métabolique a diminué après la ménopause, ce qui suggère que sa prévalence chez les femmes ménopausées peut être lié à différents changements en phase de transition vers la ménopause. Ces résultats sont à prendre en compte dans le calendrier des risques cardio-vasculaires par rapport à la ménopause", ont indiqué les chercheurs.

Cette nouvelle information pourrait sensibiliser les femmes pendant cette période afin qu’elles mettent en pratique de bonnes habitudes qui peuvent influencer bénéfiquement sur leurs risques de maladies cardiovasculaires selon les scientifiques.

Vidéo. L'infarctus du myocarde en images

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité