Médecins : plus vous avez de motifs de consultation plus vous allez payer cher

Publicité

Pour protester contre le tiers payant généralisé, un syndicat de médecins demande à ses confrères d'augmenter le prix de la consultation en fonction du nombre de problèmes du patient ou lui demander de prendre un autre rendez-vous.

Publicité

© Fotolia"Si le patient fait le choix d'une consultation longue, le tarif sera adapté au contenu de la consultation". C'est que déclare l'UNOF syndicat des médecins généralistes, qui appelle tous les médecins à faire acte de "désobéissance civile" et faire payer plus de 23 euros une consultation avec plusieurs motifs à partir 15 mai en signe de contestation contre le tiers payant généralisé voté par le gouvernement le 9 avril dernier.

Moins remboursée par la sécurité sociale ?

Publicité
Le communiqué signé par Luc Desquenel, président de l'UNOF explique que pour un seul motif de consultation celle-ci sera toujours facturée à 23 euros. Au-delà, soit le patient prend un autre rendez-vous, soit le médecin fera payer un DE. "DE signifie "dépassement d'honoraire". C'est-à-dire que la consultation coûte plus chère, mais le remboursement de la sécurité sociale reste celui d'une consultation simple. Le reste dépend de la garantie mutuelle de la personne", nous explique un gestionnaire de mutuelle santé.

Si les patients peuvent se sentir pris en otage pour se justifier le président de l'UNOF explique sur le site Egora.fr que ce geste n'est pas illégal et "doit permettre au patient de comprendre quel est le quotidien de son médecin traitant".

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité