Marc Lavoine et les femmes : "pas vraiment menteur mais enjoliveur"

Publicité

Invité de l'émission Sept à Huit dimanche 5 juillet, Marc Lavoine a parlé de son enfance marquée par les nombreuses infidélités de son père, et de sa propre vie intime.

Publicité

Séducteur et homme volage au cinéma, fantasme des femmes mariées dans les sondages... Marc Lavoine plaît à la gent féminine. Comme son père, en fait, dont il raconte les nombreuses infidélités dans son livre L'homme qui ment* . "Il était fou de ça (les fesses des filles, ndlr), c'était de l'oxygène pour lui", explique-t-il dans l'émission Sept à Huit du 5 juillet. Enfant, il lui est arrivé de surprendre son père avec ses maîtresses. "Il n'a pas fait exprès de nous montrer tout ça. Les erreurs de timing l'ont un peu dépassé." Mais un jour, sa mère a tout découvert ce qui a conduit ses parents au divorce.

"J'ai toujours été très très amoureux des femmes que je cotoyais"

Publicité
Avoir grandi avec l'image d'un père infidèle n'a pas été sans conséquence. Pour parler de sa propre vie sentimentale et sexuelle, le chanteur cite une phrase de l'actrice américaine Zsa Zsa Gabor : "Je suis très mauvais en sexualité parce que j'ai toujours été marié." Et de poursuivre : "Je vous avoue que moi j'ai toujours été très très amoureux des femmes que je cotoyais." Si son père était enjoliveur et menteur, lui nuance : "Je ne suis pas vraiment menteur (comme lui ndlr) mais enjoliveur oui." A son image de fantasme féminin, Marc Lavoine explique qu'il "ne veut pas être reconnu pour ça" mais reconnaît néanmoins avec un sourire des plus charmeurs que "les femmes ne manquent pas d'audace, ni d'humour".

Marc Lavoine, fantasme des femmes mariées

*L'homme qui ment, Marc Lavoine, Editions Fayard, 2015.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité