Actualités
Publicité

Manucure : 8 séances suffisent pour augmenter le risque de cancer

Réagissez !

Les rayons UV des lampes utilisées pour durcir les manucures en gel endommageraient votre ADN après seulement 8 utilisations, augmentant votre risque de cancer de la peau, révèle une étude.

© Lsantilli - Fotolia.com

Publicité

Les lumières ultraviolettes émises par de nombreux séchoirs à ongles utilisées en salon seraient cancérigène. Des chercheurs du Medical College of Georgia et du Georgia Regents Health System d’Augusta (USA) ont en effet constaté que huit séances de manucure suffiraient à endommager l’ADN des cellules de la peau, augmentant les risques de cancer de la peau. Ils ont pour cela examiné 17 machines différentes.

Le problème viendrait des rayons UVA émis par la lumière noire, que l’on retrouve également dans les cabines de bronzage. Car si les UVB sont responsables des coups de soleil, une forte exposition aux UVA augmente le risque de mélanome.

Quelques précautions à prendre pour limiter les risques

Le Dr Lindsay Shipp, qui mène l’étude, a tout de même voulu rassurer les clientes des salons de manucure. Les lampes émettent des degrés variables de rayons nocifs. Bien que les risques augmentent, l’apparition d’un cancer de la peau reste peu probable, à condition de prendre certaines mesures de précautions.

Un recours tous les deux à ce genre de machines est préférable à une utilisation hebdomadaire. En cas de pose d’un vernis traditionnel, l’option ventilateur du séchoir est suffisante. Enfin, si vous souhaitez une manucure gel, demandez à l’esthéticienne d’utiliser un écran solaire lorsqu’elle vous massera les mains, au lieu de la lotion de base.

Mots clés Médisite: 

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Publiez votre commentaire

Publicité