Manger trop salé ferait vieillir plus vite

Publicité

Uun excès de sel entraînerait un vieillissement prématuré des cellules, surtout chez les personnes en surpoids.

Publicité

Après avoir mené une étude sur 766 personnes âgées de 14 à 18 ans, des chercheurs américains se sont rendus compte qu'une consommation excessive de sel était préjudiciable pour la survie des cellules. A l'inverse, la réduction de sa consommation freinait leur vieillissement.

Avec un excès de poids, c'est encore pire !

Publicité
Les scientifiques de la Georgia Regents University ont constaté que les adolescents obèses qui mangent beaucoup de sel présentent des télomères plus courts. Les télomères sont des capsules biologiques qui se trouvent à l'extrémité des chromosomes et protègent l'ADN des dommages du temps. Quand nous vieillissons, ils deviennent plus courts et endommagent l'ADN. A la clé, la manifestation de maladies comme l'Alzheimer, les maladies cardio-vasculaires... Les jeunes souffrant d'obésité et mangeant trop salé vieillissent ainsi plus vite que les autres et ont un risque prématuré de maladies. D'après les chercheurs, l'obésité est associée à des niveaux élevés d'inflammation qui participent à la réduction des télomères, et augmente la sensibilité au sel. Néanmoins le Dr Haidong Zhu, qui a participé à l'étude souligne : "Même dans les jeunes relativement en bonne santé (non obèses, ndlr), nous voyons déjà l'effet de l'apport élevé en sodium". Selon lui, "réduire la consommation de sel est une première étape plus facile que de perdre du poids pour réduire son risque de maladies cardiaques".

L'étude a été présentée devant l'American Heart Association.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité