Manger des fruits réduirait les risques de rupture d’anévrisme

Publicité

Consommer régulièrement des fruits permettrait de réduire de façon conséquente les risques de rupture d’anévrisme.

Publicité

On nous le répète assez souvent : manger des fruits serait bénéfique pour la santé. Et ceux-ci auraient même une incidence sur les risques de rupture d’anévrisme. Une vaste étude suédoise réalisée sur plus de 80.000 personnes âgées de 46 à 84 ans et publiée dans la revue Circulation confirme la "protection" dont bénéficient les consommateurs réguliers de fruits. Les chercheurs de l'institut Karolinska de Stockholm et de l'université d'Uppsala ont étudié pendant treize ans l'effet de la consommation de fruits et légumes sur la survenue des anévrismes de l'aorte abdominale et leur éventuelle rupture.

Plus on mange de fruits, plus le risque de rupture d’anévrisme diminue

Publicité
Le Docteur Otto Stackelberg et ses collègues ont divisé la population étudiée en quatre groupes en fonction de leur consommation quotidienne de fruits. Les gros consommateurs, c’est-à-dire ceux qui mangent l'équivalent de plus de deux fruits de taille moyenne par jour, ont vu leur risque d'anévrisme diminuer de 25 % par rapport à ceux qui prenaient moins de 5 fruits par semaine. La réduction atteint ainsi 44 % avec trois fruits par jour. Le bénéfice des fruits serait aussi très net chez les fumeurs. "Tout le monde devrait consommer quotidiennement la quantité de fruits et légumes recommandée, pas seulement les fumeurs", a expliqué au Figaro le Dr Stackelberg.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité