Maladies neurologiques : mise en garde sur deux traitements

Publicité

Selon la revue Prescrire, la gabapentine et la prégabaline qui entrent dans la composition de traitements des maladies neurologiques présenteraient des effets secondaires trop importants.

Publicité

Après le Motilium, la revue Prescrire s’attaque au Neurontin et au Lyrica, deux traitements prescrits contre l’épilepsie et pour soulager les douleurs des maladies neurologiques. La gabapentine, contenue par le premier, et la prégabaline, entrant dans la composition du second, présenteraient des effets secondaires graves. D’où la mise en garde de la revue dans son numéro de juillet de "n’exposer les patients que dans des situations où ces médicaments ont une efficacité démontrée et importante". La prégabaline est aussi utilisée pour traiter les états d’anxiété.

13 décès constatés

Publicité
Entre 1995 et 2009, près de 2 500 effets indésirables liés à ces deux molécules ont été recensés, rapporte un bilan des données de la pharmacovigilance française publié en 2013. Il s’agissait le plus souvent de troubles neuropsychiques (somnolence, sensations de vertige, agitations et comportements agressifs envers autrui, confusions et hallucinations).

Mais la gabapentine était également responsable de troubles hépatiques, alors que la prégabaline provoquaient des réactions sur le système sanguin (baisse du nombre de globules blancs et de plaquettes). Des troubles cutanés, cardiorespiratoires et digestifs ont été rapportés.

De plus, selon Prescrire , treize décès seraient imputables à ces médicaments. Huit patients avaient pris de la gabapentine et cinq de la prégabaline.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité