Maladie de Lapeyronie : le trouble du pénis qui augmente le risque de cancers

Publicité

Des chercheurs américains viennent de découvrir un lien entre la maladie de Lapeyronie qui rend le pénis courbé et un risque majoré de développer des cancers de l'estomac et de la peau.

Publicité

Les hommes atteints de la maladie de Lapeyronie auraient un risque de développer un cancer de l'estomac augmenté de 40% et 20% de développer un cancer de la peau. C'est ce que rapportent les résultats d'une étude menée par des chercheurs du Texas (Etats-Unis). Cette pathologie qui touche 9 % de la population masculine provoque une courbure du pénis le plus souvent dorsale, parfois ventrale. Elle serait due à des micro-traumatismes occasionnés lors de rapports sexuels, aucun traitement n'existe à ce jour.

Les malades de Lapeyronie mis sous surveillance ?

Au cours de cette étude, les chercheurs ont étudié les cas de 1,5 millions de patients. Lorsqu'ils se sont rendus compte que la majorité des patients ayant des risques de cancer de la peau et de l'estomac majoré était atteinte de la maladie de Lapeyronie ils ont décidé d'étudier leur ADN. Ils ont alors découvert que le même gêne qui prédispose à la maladie du pénis serait également le déclencheur tumeurs cancéreuses.

Publicité

En poussant plus loin dans la génétique et en comparant un père et un fils atteint de la maladie de Lapeyronie, les chercheurs ont également découvert qu'ils partagaient une composition de gènes mutés qui prédisposent à des cancers urologiques. "Pour l'instant nous avons besoin de faire plus de recherches avant de tirer des conclusions mais cela suppose un lien entre la génétique et le développement de certains cancers qui mérite d'être surveillé", concluent les chercheurs.

Maladie de Lapeyronie : les signes

Le problème avec la maladie de Lapeyronie c'est que ses symptômes se confondent avecd'autres troubles bien plus connus. D'où l'importance de consulter un spécialiste au moindre doute !
Des érections douloureuses : "1 patient sur 2 atteint de cette maladie souffre pendant l'érection" explique le Dr Marc Galiano, urologue. "Le patient ressent une sensation de gêne voire une douleur plus importante. Contrairement à une fracture du pénis il n'y a pas d'hématome visuel", explique notre interlocuteur. En revanche, en réaction à l'inflammation, une plaque fibreuse se forme à l'endroit du traumatisme. Cela peut parfois entraîner des problèmes d'érection .
Une courbure du pénis : C'est à l'endroit où le micro traumatisme a eu lieu que la verge se courbe. "Lorsqu'on la constate visuellement c'est que la maladie est déjà à un stade avancé", explique l'urologue.
Un nodule : Ce n'est pas systématique, mais un nodule peut apparaître. "Sous la forme d'une petite boule, la taille du nodule varie en fonction de l'état d'avancement de la maladie. Il peut être mobile mais n'est pas visible à l'oeil nu, c'est en touchant la verge que le patient s'en rend compte."

Publicité

Vidéo. Ce que vous ne savez pas sur le pénis

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité