Maladie de Crohn : cette vitamine peut soulager les symptômes

Des chercheurs ont découvert le rôle de la vitamine D pour réduire les inflammations de l'intestin causées par la maladie de Crohn.

Publicité
Publicité

© FotoliaMême si le diagnostic est toujours compliqué à établir, la maladie de Crohn se caractérise très généralement par une inflammation de la paroi d’une partie du tube digestif qui se traduit par des douleurs abdominales et des diarrhées. Du côté des traitements, il n'existe pas de solutions curatives, mais des médicaments pour traiter la maladie sur le fond ou lors des moments de crise. Des chercheurs du Trinity Centre for Health Sciences (Irlande) ont découvert qu'un nutriment déjà bien connu pouvait s'avérer d'une grande aide pour les patients.

Une supplémentation en vitamine D pourrait en effet avoir un rôle important dans le traitement de la maladie car elle permettrait de réduire le dysfonctionnement de la barrière intestinale. De précédentes études avaient déjà démontré un lien de cause à effet bénéfique, mais les chercheurs ont voulu en savoir davantage sur son mécanisme d'action sur la barrière intestinale. Ils ont pour cela observé des modifications au niveau de sa perméabilité et de la concentration de peptides antimicrobiens qu'elle contient.

Publicité
Une meilleure qualité de vie

Dans un essai clinique, ils ont fait appel à 27 patients en rémission de la maladie de Crohn et leur ont demandé de prendre 2000 IU de vitamine D ou un placebo par jour pendant trois mois. Les résultats ont montré que les patients ayant reçu la véritable supplémentation gardaient une meilleure imperméabilité intestinale tandis qu'elle se détériorait chez le groupe témoin, un facteur de rechute clinique de la maladie. De plus, les patients avec une haute concentration sanguine en vitamine D présentaient des signes réduits d'inflammation.

Les auteurs concluent que "les données nécessitent confirmation mais elles soutiennent largement les résultats d'études expérimentales antérieures qui suggèrent un rôle de la vitamine D dans le maintien de l'intégrité de la barrière intestinale."Si d'autres études demeurent nécessaires, ils espèrent quand même que cette découverte permettra d'améliorer la qualité de vie des patients atteints de cette maladie depuis plusieurs années.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité