Mal dormir pourrait être un signe précoce d'Alzheimer

Publicité
Publicité

alzheimer sommeil Inquiétant. Des chercheurs ont démontré qu'avoir un sommeil perturbé pouvait être un signe précoce de la maladie d'Alzheimer, bien avant les pertes de mémoire et d'autres troubles cognitifs caractéristiques de la maladie. Pour se faire, ils ont recruté 145 volontaires d'un Centre de recherche sur la maladie d'Alzheimer, âgés de 45 à 75 ans.Parmi eux, 32 ont été diagnostiqués à un stade précoce de la malaidie. Ils étaient donc susceptibles d'avoir des plaques d'amyloides dans le cerveau (signe majeur de l'Alzheimer) mais sans souffrir de troubles cognitifs. Les chercheurs ont suivi de près leur sommeil pendant 2 semaines (quantité de temps passé au lit, à dormir...) et ont constaté que ceux atteints d'Alzheimer précoce avaient un sommeil moins réparateur que les autres. "En regardant de près les plus mauvais dormeurs, nous avons remarqué que ceux dont le sommeil était réparateur à moins de 75% avaient 5 fois plus de risque de développer la maladie d'Alzheimer" a déclaré le Dr Yo-El Ju, assistante du professeur de neurologie ayant mené l'étude. D'après ces scientifiques, la présence de plaques d'amyloides perturberait le sommeil, et parallèlement le manque de sommeil favoriserait l'apparition de ces plaques.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité