Mal dormir multiplie par 4 le risque d’AVC

Publicité

Une étude américaine montre que les troubles du sommeil sont aussi dangereux pour la santé que le tabagisme, le manque d’activité physique ou une mauvaise alimentation. Ils accentuent les risques d’AVC et de maladies cardiaques. 

Publicité

© FotoliaLe manque de sommeil double le risque de développer une maladie cardiaque et multiplie par quatre celui de faire un accident vasculaire cérébral, selon une étude américaine réalisée pour un programme de recherche de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Les troubles du sommeil sont ainsi aussi dommageables pour la santé que le tabagisme, la sédentarité ou une mauvaise alimentation. Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont suivi 657 hommes âgés de 25 à 64 ans sans antécédents médicaux pendant 14 ans.

Veufs ou divorcés, davantage concernés

La recherche montre qu’il y a effectivement un lien entre les troubles du sommeil et le risque à long terme de faire une crise cardiaque ou un AVC. Au cours de l’étude, 63% des participants ayant eu une crise cardiaque souffraient également d’un trouble du sommeil dû à l’anxiété, la dépression, l’épuisement ou le stress. Globalement, les scientifiques estiment que les hommes qui dorment mal multiplient le risque d’infarctus du myocarde par 2 à 2,6 et celui de faire de faire un AVC par 1,5 à 4 par rapport aux hommes qui récupèrent normalement. L’étude note que les troubles du sommeil les plus importants concernent davantage les volontaires veufs ou divorcés, à faible niveau d’études et d’une moindre catégorie socioprofessionnelle. Le Professeur Gafarov, du Lee College Baytown au Texas, conseille aux personnes qui dorment mal d’en parler à leur médecin.

La recherche a été présentée au congrès Euro Heart de Dubrovnik (Croatie).

Vidéo. Comment optimiser son sommeil

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité