Maigrir réduirait le risque d'Alzheimer

Publicité

Des chercheurs brésiliens ont découvert qu'une perte de poids massive opère un changement bénéfique dans une partie du cerveau liée à la maladie d'Alzheimer.

Publicité

© FotoliaL'obésité augmenterait le risque d'Alzheimer de 35%, selon une étude de l'université de Sao Paulo (Brésil). Un danger qui chute significativement après une opération de chirurgie bariatrique, qui consiste à réduire l'absorption nutritionnelle.

Une activité intense et risquée dans le cerveau

Publicité
Publicité
Dans leur étude, les chercheurs ont observé l'activité cérébrale de femmes obèses avant et après cette opération. Avant, l'activité est plus intense au niveau du cortex cingulate, une zone liée au développement de la démence. Six mois après, elle revient au même niveau que chez des femmes minces. "Notre étude montre que le cerveau bénéficie, lui aussi, des bienfaits d'une perte de poids chez les femmes obèses" ont conclu les auteurs.
rs.

Vidéo : Comment prévenir la maladie d'Alzheimer



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité