L’odeur de votre urine pourrait aider à diagnostiquer un risque de démence

Publicité

La maladie d'Alzheimer pourrait être détectée de manière précoce par l'odeur de l'urine, a révélé une étude américaine. 

Publicité

© FotoliaLa maladie d’Alzheimer a un goût amer…et une odeur particulière. Selon une étude sur la souris, l’urine des malades présenterait une odeur différente, et pourrait permettre aux scientifiques de détecter la maladie avant le déclin du cerveau, et d'ouvrir la voie à des traitements pour ralentir la progression de la maladie. Cette recherche a été menée par des scientifiques du département américain de l’Agriculture et du Monell Chemical Senses Center (Philadelphie).

"L’identification d’une odeur distinctive pourrait un jour être un bio-marqueur humain aidant à identifier la maladie d'Alzheimer aux étapes préliminaires", a déclaré Dr Daniel Wesson, de l'École de médecine de l'Université Case Western Reserve (Etats-Unis) et co-auteur de l’étude.

Publicité
La prudence s’impose

Pour conduire cette étude , les scientifiques ont introduit des gènes conduisant à l’accumulation de plaques amyloïdes dans le cerveau (indicateur d’Alzheimer), dans le génome de souris.
Résultat : les souris porteuses d’Alzheimer avaient un profil d’odeur urinaire différent des souris témoins, lié à l’accumulation de plaques dans leur cerveau. L’étude suggère que cette odeur est provoquée par un gène spécial et non à l’évolution des modifications pathologiques dans le cerveau.

Selon les scientifiques, des études supplémentaires sont maintenant nécessaires pour identifier et caractériser les odeurs de la maladie d’Alzheimer chez les humains. Selon le Dr Brown, directeur de la recherche à la Société d'Alzheimer , la prudence s’impose : "bien que ce soit une approche intéressante pour identifier Alzheimer avant l’apparition des symptômes de mémoire, il est trop tôt pour la qualifier de moyen valable pour diagnostiquer la maladie".

Vidéo. La maladie d'Alzheimer

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité