Levothyrox® : face au changement de formule, contrôlez votre TSH

La nouvelle formule du Levothyrox® (troubles de la thyroïde) fait scandale depuis sa mise en place. L'Agence Nationale de Sécurité du Médicament conseille aux patients qui prennent ce médicament de contrôler leur TSH. 

Publicité
Publicité

© FotoliaLe Levothyrox® , prescrit contre les troubles de la thyroïde, a fait récemment scandale à cause de la modification de sa formule . L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) souhaite rassurer les patients en leur conseillant de contrôler leur TSH (ou thyréostimuline, hormone thyroïdienne dont le taux indique un déséquilibre du fonctionnement de la thyroïde).

Une pétition lancée en juin dernier

Une femme, sous le pseudonyme Sylvielou, a lancé en juin dernier une pétition contre la nouvelle formule du Levothyrox®. Dans ce nouveau médicament, le lactose avait été remplacé par du mannitol . De l’acide citrique a également été ajouté "pour assurer la stabilité du médicament", selon le site d’information Egora. La pétition compte à ce jour plus de 164 000 signatures : "les laboratoires ont décidé de changer certains excipients et il en résulte que trop de patients ne supportent pas le nouveau Levothyrox® , ils ressentent d'importants effets secondaires ", explique Sylvielou. Lesquels ? "Fatigue intense, mal de tête, prise de poids, constipation, vertiges" affirment les patients selon le site d'information Pourquoidocteur.

Publicité

L’ANSM conseille de contrôler son TSH

Afin de rassurer les patients sous Levothyrox® , l’ANSM a mis en place un numéro vert : 0.800.97.16.53 , accessible du lundi au vendredi de 9h à 19h.

L’agence conseille : "par mesure de précaution, si vous pensez avoir des symptômes traduisant un déséquilibre thyroïdien, nous vous recommandons de contacter votre médecin pour contrôler votre TSH " dans un communiqué.

Ainsi, un contrôle de TSH dans les 6 à 8 semaines après le début de la prise de la nouvelle formule devra être fait si : - L’ équilibre thérapeutique a été particulièrement difficile à atteindre - Le patient souffre d’un cancer de la thyroïde - Le patient est atteint d’une maladie cardiovasculaire (insuffisance cardiaque, coronarienne, troubles du rythme) - Le patient est un enfant ou une personne âgée

Pour une femme enceinte, le contrôle doit être fait dans les 4 semaines après le début de la prise de la nouvelle formule.

"Il n'est pas question de nier ou de minimiser le mal-être de patients . Mais les études de pharmacovigilance, que nous suivons de près, ne permettent pas, en l'état actuel des choses, de remettre en cause la nouvelle formule du Levothyrox® , à bien des égards, meilleure que l'ancienne", explique le ministère de la Santé, selon les propos rapportés par Egora . Cependant, cela ne rassure pas les patients : "Quand on sait qu’il est très difficile de stabiliser la TSH, il est inadmissible d’avoir modifié ce médicament ", affirme Sylvielou.

Déséquilibre thyroïdien : quels symptômes ?

Ces symptômes sont variables d’un patient à l’autre. On retrouve notamment : - l’hypothyroïdie (fatigue, constipation, sensations de ralentissement général…) - l’hyperthyroïdie (sueur, tachycardie, palpitation, excitation…)

Ainsi, l’ANSM conseille également de déclarer tout effet indésirable sur le portail de déclaration du ministère de la Santé.

Vidéo. Les maladies de la thyroïde (hypothyroïdie, hyperthyroïdie)

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité