Les somnifères tripleraient le risque de cancer des voies respiratoires

Publicité

Selon une étude norvégienne, prendre régulièrement des somnifères favoriserait le développement de tumeurs cancéreuses dans les voies respiratoires (nez, bouche, trachée...).

Publicité

© FotoliaLes somnifères améliorent la qualité de sommeil de milliers de patients, mais à quel prix ? Selon une étude rapportée par le journal britannique Dailymail menée par l'Institut de santé publique de Norvège, prendre régulièrement des somnifères augmente le risque de développer une tumeur dans les voies respiratoires (trachée, bouche, nez...). Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données médicales de plus de 30 000 personnes et suivi leurs cas pendant 20 ans.

Un risque proportionnel à la durée du traitement

Publicité
Selon l'étude, les personnes consommant des somnifères à base de benzodiazépines auraient 2,5 fois plus tendance à développer un cancer dans les voies respiratoires que ceux qui n'en prennent pas. Le risque passe à trois si le traitement dure plus de 3 ans et monte proportionnellement en fonction de la durée. Pour les chercheurs, ces somnifères pourraient favoriser le terrain de développement aux tumeurs cancéreuses.

Pour l'instant, aucune hypothèse n'est officialisée, l'étude en n'est seulement à un stade préliminaire et ne fournit pas assez d'éléments. Les chercheurs pensent que ce risque pourrait être dû à une association entre tabac et somnifères qui n'a pas été prise en compte pour ces premières analyses qui se poursuivent actuellement.

Vidéo. Le cancer des poumons en images

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité