Les médicaments contre le rhume des foins augmenteraient le risque d'Alzheimer

Une étude a montré que prendre des médicaments anticholinergiques, comme ceux prescrits en cas d'allergie, augmenterait de 60% le risque de développer la maladie d'Alzheimer.

Publicité
Publicité

D'après des chercheurs de l'Université de Washington, prendre quotidiennement certains médicaments anti-allergie pourrait augmenter de 60% le risque de contracter la maladie d'Alzheimer. Pourquoi ? Parce qu'en tant qu'anticholinergiques, ils agissent en bloquant l'acétylcholine, un neurotransmetteur qui envoie les informations entre les neurones. Les personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer manquent d'acétylcholine. Pour les chercheurs, ces traitements - dont certains sont disponibles sans ordonnance - pourraient aggraver leurs symptômes ou déclencher la maladie.

Utiliser "la dose minimale efficace" de ces médicaments

Publicité
Leur étude publiée dans la revue Jama Internal Medicine a rassemblé 3434 hommes et femmes âgés de 65 ans et plus. Pendant 7 ans, ils ont suivi leur consommation d'anticholinergiques (Nytol®, Benadryl®, Piriton®, Ditropan®*). Au total, 637 ont développé une maladie d'Alzheimer et 160 d'autres formes de démence. Soit un quart des volontaires. Ceux qui prenaient les plus fortes doses d'anticholinergiques avaient 54% de chances de développer une démence, en comparaison à ceux qui n'en prenaient pas. Le risque de la maladie d'Alzheimer seul était de 63%. Pour le Pr Shelly Gray, auteur de l'étude, "si les médecins ont besoin de prescrire un médicament avec des effets anticholinergiques parce que c'est la meilleure thérapie pour leurs patients, ils doivent utiliser la dose minimale efficace, surveiller le traitement régulièrement pour s'assurer de son efficacité et l'arrêter s'il est inefficace". Des études complémentaires sont maintenant nécessaires pour confirmer ces résultats et comprendre leurs mécanismes.

Vidéo. La maladie d'Alzheimer, c'est quoi ?

*Ces traitements n'existent pas en France sous ces appellations, excepté le Ditropan® (traitement de l'incontinence urinaire). Mais leurs substances actives ( diphenhydramine, c hlorphenamine) sont présentes dans d'autres médicaments prescrits en France (Nautamine®, Butix®...).

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité