Les hommes victimes de troubles érectiles ont deux fois plus de risque d’avoir un infarctus

Selon une étude américaine, les hommes atteints de dysfonction érectile auraient deux fois plus de risques de développer une maladie cardiovasculaire.

Publicité
Publicité

© Adobe StockLa dysfonction érectile fait partie des symptômes qui doivent pousser à suspecter un risque de complication cardiovasculaire. Les chercheurs de l'Université John Hopkins à Baltimore aux Etats Unis ont découvert que les hommes atteints de dysfonction érectile seraient deux fois plus susceptibles de subir des crises cardiaques, des arrêts cardiaques et des accidents vasculaire cérébraux, que les hommes non atteints par ces troubles.

115 évènements cardiovasculaires au cours du suivi

Impuissance, panne sexuelle, dysfonction érectile… Ces différents termes servent tous à qualifier une baisse de la qualité des érections chez un homme. Les chercheurs ont suivi 1757 participants pendant 3,8 ans afin d'évaluer de près si un évènement cardiovasculaire survenait dans leur vie : infarctus du myocarde, arrêt cardiaque, accidents vasculaires cérébraux et parfois décès par accident vasculaire cérébral. Les volontaires avaient entre 60 et 78 ans et devaient déclarer eux-mêmes s'ils avaient des symptômes de dysfonction érectile (DE). Au cours du suivi, il y a eu 115 évènements cardiovasculaires comprenant des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, des arrêts cardiaques et des morts subites d'origines cardiaque. Les résultats ont montré que 6,3% des hommes ayant déclaré avoir une DE ont subi des crises cardiaques, des arrêts cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux, alors que seulement 2,6% des hommes qui n'ont pas signalé de DE ont souffert de problèmes cardiovasculaires.

Publicité

Les scientifiques ont donc décidé d'ajuster leurs données en tenant compte, cette fois, de l'influence d'autres facteurs de risque de maladies cardiovasculaires tels que l'obésité, l'hypertension, le cholestérol, le diabète, la dépression et le syndrome métabolique. Les nouveaux résultats ont confirmé que les hommes atteints de DE avaient toujours deux fois plus de problèmes cardiovasculaires que les hommes sans DE.

La dysfonction érectile : un signal d'alarme pour les maladies cardiovasculaires

Publicité

"Nos résultats révèlent que la dysfonction érectile est, en soi, un puissant prédicteur du risque cardiovasculaire", a déclaré le principal auteur de l'étude, Michael J.Blaha. "Nos résultats suggèrent que les cliniciens devraient effectuer un dépistage plus ciblé chez les hommes souffrant de dysfonction érectile, indépendamment des autres facteurs de risque cardiaques, et devraient envisager d'autres facteurs de risque, tels que l'hypertension ou le cholestérol, beaucoup plus agressivement". Le scientifique ajoute que les hommes qui sont à la recherche d'un traitement et d'une évaluation pour la dysfonction érectile devraient être alarmé et effectuer une évaluation cardiovasculaire complète.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité