Les hommes qui ont un gros ventre, meilleurs au lit !

Publicité

Selon une étude menée en Turquie, les hommes en surpoids sont plus endurants sous la couette, que les plus minces.

Publicité

Pour faire durer le plaisir au lit, inutile de miser sur un Apollon. Bien au contraire, si on en croit l'étude menée par l'université Erciyes de Kayserie en Turquie. Après avoir observé 200 hommes, ses chercheurs ont constaté que ceux ayant l'indice de masse corporelle (IMC) le plus élevé - caractérisé notamment par la bedaine - avaient des rapports sexuels plus longs. En moyenne, ils tenaient 7,3 minutes avant d'atteindre l'orgasme, contre à peine 2 minutes pour le plus mince du groupe, plus à risque de souffrir d'éjaculation précoce.

Une question d'oestradiol

Publicité
Selon les auteurs de la recherche, les hommes ayant de l'embonpoint auraient un niveau élevé d'oestradiol, une hormone sexuelle féminine qui contribue à bloquer l'orgasme et, du coup, à faire durer le plaisir. Car une fois que l'homme a atteint l'extase - donc éjaculer-, son érection retombe, ne permettant plus à sa partenaire d'avoir du plaisir à son tour.

Pas d'amalgame avec l'érection

Publicité
Si l'étude montre ici qu'une augmentation de l'IMC est liée au retardement de l'éjaculation, elle ne conclut rien concernant les capacités d'érection. L'obésité est une cause reconnue des dysfonctionnements érectiles.
.

Vidéo. Contrôler son éjaculation



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité