Colériques : vous avez plus risque de mourir avant d’avoir 70 ans

Publicité

Les hommes qui s’énervent facilement seraient plus à risque de décéder avant d’atteindre leurs 70 ans selon une étude scientifique américaine. Explications.

Publicité

© FotoliaMessieurs vous avez le sang chaud ? Attention aux risques de mort prématurée.
Des chercheurs de l’Iowa State University (Etats-Unis) ont montré que les hommes qui s’énervent facilement seraient moins susceptibles que les autres d’atteindre 70 ans.

Parmi les participants à l'étude les plus facilement énervés, 25% avaient augmenté de 1,57 fois leur risque de mourir précocement par rapport aux 25% des participants les plus calmes. Cette corrélation était tout aussi robuste après avoir pris en compte des facteurs extérieurs tels que le salaire, le statut marital et le tabagisme.

Publicité
Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques ont utilisé les données d’un échantillon de 1 307 hommes représentatifs de la population américaine, suivis de 1968 à 2007. Durant les quatre premières années de l’étude, les participants ont été interrogés annuellement sur leur niveau d’énervement et de colère, à savoir : "s’ils s’énervaient facilement" ou "s’il en fallait beaucoup pour les énerver". Chaque homme a ainsi obtenu un score moyenné sur cinq ans. Par ailleurs, la moyenne d’âge des participants était de 34 ans et demi en 1972.

Une colère aux retentissements physiologiques

Si les auteurs n’ont mené ici qu’une étude de corrélation sans chercher à savoir pourquoi l’énervement augmentait le risque de décès prématuré, ils soulignent que d’autres travaux ont lié l’énervement à tout un tas de processus physiologiques négatifs. L’athérosclérose est notamment impliquée. Cette pathologie liée à l’obstruction des artères peut conduire à des problèmes de santé potentiellement sérieux tels que la crise cardiaque. Pour les chercheurs, les manifestations physiologiques de la colère pourraient ainsi expliquer le lien entre colère et mortalité plus précoce.

L’étude a été publiée dans la revue Social Science & Medicine .

Vidéo. Voilà comment calmer un conducteur énervé en quelques secondes

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité