Les 11 cancers que vous risquez si vous avez un gros ventre

Les 11 cancers que vous risquez si vous avez un gros ventre©Fotolia

La graisse abdominale, qui dicte le tour de taille, serait liée à un risque plus élevé de développer 11 types différents de cancers, principalement digestifs. Découvrez quels sont ces cancers et comment limiter le risque. 

Publicité
Publicité

Votre tour de taille peut-il révéler votre risque de cancers ? Une étude publiée par des chercheurs en oncologie et en épidémiologie de l’Imperial College (Londres, Royaume-Uni) révèle l’existence d’un lien entre le surpoids abdominal et 11 types de cancer , majoritairement digestifs.

Publicité

Cancer du côlon, du pancréas, de la moelle osseuse ou de l’estomac

Cette étude, publiée dans la revue BMJ, s’est appuyée sur plus de 200 travaux de recherche s’étant intéressée aux liens entre excès de masse grasse et cancer. Selon les chercheurs, il existe de preuves solides montrant que les personnes en surpoids ont un risque plus élevé que les autres de développer ces 11 différents cancers :

- le cancer du pancréas
- le cancer du rein
- le cancer des ovaires
- le cancer des voies biliaires
- le cancer de l’œsophage
- le cancer du côlon
- le cancer du rectum
- le cancer de la moelle osseuse (myélome multiple)
- le cancer de l’estomac
- le cancer du sein
- le cancer de l’endomètre (paroi de l’utérus).

Plus précisément, les chercheurs ont pu chiffrer l’évolution du risque en fonction de l’indice de masse corporelle (IMC), égale à la masse (en kilogrammes), divisée par la taille au carré (en centimètres). Ainsi, à chaque augmentation de l’IMC de 5kg/m², le risque de cancer colorectal augmentait de 9% chez les hommes, le risque de cancer des voies biliaires augmentait de 56% et le risque de cancer du sein augmentait de 11% chez les femmes ménopausées.

Comment limiter les risques ?

Pour diminuer les probabilités de déclarer de tels cancers, il est donc important de surveiller son tour de taille, grâce à une alimentation saine, à la pratique d’une activité physique régulière , à l’ arrêt du tabac et une consommation modérée d’alcool . "L’obésité est en train de devenir l’un des plus grands problèmes de santé publique ; des preuves de la force des risques associés peuvent permettre une sélection plus fine des personnes à risque élevé de cancer, qui pourraient être ciblées pour des stratégies de prévention personnalisées", proposent les chercheurs dans leur étude.

Vidéo. Pourquoi le cancer du pancréas est virulent

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité