Les 10 cancers qui augmentent… mais vous ne le savez pas !

Les 10 cancers qui augmentent… mais vous ne le savez pas !©Fotolia

Au cours des 30 dernières années, 10 cancers ont augmenté en France, certains de façon considérable. Quels sont ces cancers qui gagnent du terrain ?

Publicité
Publicité

Souffre-t-on plus de cancers aujourd’hui qu’il y a 30 ans ? En s’appuyant sur les données de Santé Publique France (anciennement Institut de veille sanitaire ou InVS), le journal Le Monde a analysé l’évolution des principaux cancers. Même si, grâce aux progrès de la médecine, la mortalité globale due aux cancers a diminué de 34% entre 1980 et 2012 en France, le nombre de malades ne cesse d’augmenter sur cette même période : "21 des 33 cancers étudiés ont vu leur taux d’incidence croître, six cancers se sont stabilisés et sept ont vu leur incidence baisser", détaille Le Monde . 10 de ces cancers présentent des augmentations considérables de leur taux d’incidence, défini comme le nombre de nouveaux cas observés sur une période donnée parmi une population donnée.

Le cancer de la prostate : +400%
Le cancer de la prostate, une glande masculine située en arrière de la vessie, est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué en France. Son augmentation est la plus forte entre 1980 et 2012, mais pourrait être dû à un surdiagnostic. "Il est estimé que trois-quarts de l’augmentation de l’incidence à partir des années 1990 sont dus à l’amélioration des diagnostics et à l’usage croissant du test PSA, même si des effets environnementaux et de mode de vie ne sont pas exclus", explique Le Monde .

Publicité

Le cancer de la thyroïde : +396%
Ce type de cancer a largement progressé entre 1980 et 2012, chez l’homme comme chez la femme. Cette forte augmentation est ici encore due à l’amélioration des techniques de dépistage entraînant un surdiagnostic.

Le mélanome de la peau : +332% chez l’homme ; +175% chez la femme
Le mélanome, un des types les plus agressifs de cancer de la peau, a également augmenté, encore plus chez les hommes que chez les femmes. Il est principalement dû aux expositions au soleil mais aussi aux rayons ultra-violets des cabines de bronzage.

Le cancer du poumon : +402% chez la femme ; +3% chez l’homme
Alors que le nombre de cas est stable chez l’homme, le cancer du poumon a considérablement augmenté chez la femme sur ces 30 dernières années. Une explication probable pour cette différence est l’évolution des mœurs : alors que fumer était il y a quelques décennies une pratique plutôt masculine, de plus en plus de femmes se mettent à la cigarette, selon tabac-info-service.fr.

Le cancer du pancréas : + 245% chez la femme ; +108% chez l’homme
Ce type de cancer augmente plus de deux fois plus chez la femme que chez l’homme. Cette hausse est encore mal expliquée par les scientifiques. "Les facteurs de risque les plus connus (tabac, obésité) expliquent difficilement à eux seuls la hausse constatée au niveau national. D’autres facteurs de risque, tels que le diabète ou l’exposition à des produits chimiques, sont envisagés, bien que les chercheurs n’aient aucune certitude", déplore le journal.

Le cancer du foie : +200% chez la femme, +175% chez l’homme
Le cancer du foie, pour lequel la consommation d’alcool est souvent en cause, est lui aussi en nette augmentation aussi bien chez la femme que chez l’homme.

Le cancer du testicule : +118%
Plus rare que le cancer de la prostate, le cancer du testicule est également un cancer exclusivement masculin. Si le nombre de cas augmente, la mortalité de ce cancer reste assez faible. Ses causes pourraient être environnementales : "L'hypothèse d'une exposition in utero à des perturbateurs endocriniens (pesticides, bisphénols, etc) est fréquemment avancée pour expliquer l’augmentation de l’incidence de ce cancer", souligne Le Monde .

Le cancer du rein : +88% chez l’homme ; +70% chez la femme
Comme pour le cancer de la prostate et de la thyroïde, la hausse de cas de cancer du rein est en partie due à une amélioration des techniques de dépistage.
L’exposition aux produits chimiques, le tabac, l’obésité et le surpoids pourraient aussi expliquer cet accroissement.

Le cancer du sein : +56%
Chez la femme, le cancer du sein gagne encore du terrain. Il est le deuxième cancer le plus souvent diagnostiqué en France, juste après la prostate. Si le nombre de cas baisse chez les femmes de 50 à 79 ans, il augmente chez les femmes plus jeunes, entre 30 et 49 ans, âges où le dépistage n’est pas systématisé. La hausse de cancers du sein chez les femmes jeunes pourrait être due à des expositions à des polluants ou à des perturbateurs endocriniens, mais les preuves manquent encore pour établir un lien.

Publicité
Le cancer du système nerveux central : +40% chez l’homme ; +35% chez la femme
Le cancer du système nerveux central est assez rare, mais possède un taux de mortalité élevé (2 984 décès pour 4 491 cas en France en 2009, selon l’InVS). Le cancer du système nerveux central peut concerner le cerveau, le cervelet ou la moelle épinière.

Vidéo. Cancer : la chimiothérapie en images

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité