Le vrai rôle du sucre dans le cancer du sein

Une étude américaine a montré l'importance du glucose dans le déclenchement de la tumeur.

Publicité
Publicité

On pensait que la variation du métabolisme du glucose en présence d'oxygène était une conséquence de l'activité des cellules cancéreuses. Mais des recherches menées au Laboratoire de Berkeley viennent de démontrer qu'au contraire, c'était une cause de la malignité des cancers du sein. Pour simplifier, une forte augmentation de l'absorption de sucre pourrait être à l'origine des facteurs et des mécanismes entraînant le développement d'un cancer malin, l'oncogenèse.

Mina Bisseul, l'auteur principale de l'étude, a réussi à montrer qu'une hausse du métabolisme du glucose activait deux voies de signalisation oncogénique, favorisant ainsi le développement du cancer. Par ailleurs, une surexpression de la protéine GLUT3, responsable du transport du glucose dans l'organisme, conduit à l'apparition d'une tumeur cancéreuse. En revanche, une baisse de la concentration de cette protéine dans des cellules malignes entraîne la disparition de ces voies de signalisation. Les cellules agissent alors comme des cellules non cancéreuses, bien qu'elles le soient toujours.

Publicité
L'étude, publiée dans le Journal of Clinical Investigation , prouve qu'arrêter d'absorber du glucose entraîne une réversion des cellules malignes sans affecter les cellules non malignes. Cette découverte laisse entrevoir de nouvelles possibilités pour diagnostiquer le cancer du sein mais aussi pour le traiter.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité