Le virus Ebola peut-il arriver en France ?

Publicité

L'Afrique se bat actuellement contre une épidémie de fièvre hémorragique associée au virus Ebola. La France prend des mesures pour éviter que le virus mortel ne se propage sur le territoire.

Publicité

© FotoliaOn pensait le virus Ebola disparu mais il a fait son retour en Afrique en janvier dernier. En Guinée précisément. Ces derniers jours, de nouveaux cas ont fait leur apparition en Sierra Léone et au Liberia. Si le virus n'est pas encore en France, le ministère de la Santé a pris des mesures. Des équipes médicales ont ainsi été dépéchées à l'aéroport de Guinée Conakry "pour limiter au maximum" le risque de propagation. La ministre de la Santé, Marisol Touraine qui a confirmé qu'il n'y avait "pas demalade atteint du virus Ebola sur le territoire français aujourd'hui" lors d'une visite à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, a voulu être rassurante. "Nous ne devons pas être inquiets au-delà de la précaution nécessaire qui s'impose" a-t-elle indiqué. Il n'y a pour l'instant "pas de restriction aux déplacements dans ces zones géographiques, on recommande aux voyageurs dans ces zones de ne pas aller dans les secteurs forestiers".

Le virus Ebola, c'est quoi ?

Publicité
Le genre Ebolavirus est l’un des trois appartenant à la famille des filoviridés . Le virus Ebola contamine l'Homme après un contact étroit avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques d’animaux infectés. En Afrique, l’infection s'est développée après la manipulation de chimpanzés, de gorilles, de chauves-souris frugivores et de singes retrouvés malades ou morts dans la forêt tropicale. Le virus se propage entre les Hommes à la suite de contacts directs (peau lésée ou muqueuses) avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de personnes infectées, ou de contacts indirects par l’intermédiaire d’environnements contaminés par ce type de liquides. La maladie est virale et se caractérise par une apparition brutale de la fièvre, une faiblesse intense, des myalgies, des céphalées et une irritation de la gorge. La durée d'incubation varie de 2 à 21 jours. Le taux de létalité peut atteindre 90% puisqu'il n'existe aucun traitement ni vaccin.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité