Le SIDA peut-il s’attraper à la piscine ou en éternuant ?

Publicité

Le ministère de la Santé indonésien a présenté ses excuses mercredi suite à une campagne d’affichage erronée sur le VIH, affirmant entre autre que le sida était transmissible par piqûre de moustique, en nageant ou en éternuant. 

Publicité

© FotoliaLes habitants de Jakarta mettront sûrement un certain temps avant de retourner à la piscine. La raison ? Une campagne d’affichage erronée sur le VIH, placardée par le Ministère de la Santé indonésien sur le trajet banlieue-capitale le week-end dernier. Son message : le Sida peut se transmettre par des piqûres de moustique, en nageant, suite à un simple éternuement, par la salive et par la transpiration. Le Ministère a fait son méa culpa.

Erreur d’impression

Publicité
Publicité
L'origine de cette erreure ? L’imprimeur de ces fameuses affiches a omis d’insérer la négation "ne pas" dans le message du Ministère de la Santé . Et double erreur : il n’a pas attendu son feu vert pour imprimer la série d’affiches.
Celles-ci ont provoqué un véritable tollé. Le Ministère de la Santé s’en est excusé mercredi dernier. "Nous avons présenté des excuses publiques, et maintenant les affiches sont retirées pour être remplacées par des nouvelles avec le bon message", a déclaré Muhammad Subuh, un responsable du ministère de la Santé, à l’AFP.
Une réponse qui selon certains réparera difficilement les dégâts causés par ce message : "Il va falloir que le ministère mène une importante campagne de sensibilisation pour corriger cette erreur", a affirmé Aditya Wardhana, militant de la coalition "Indonésie Sida".
a".

Vidéo : Sida : un nouveau autotest débarque dans les pharmacies



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité