Le secret de nos battements de cœur découvert

Publicité

Des chercheurs américains ont identifié les 6 protéines à l’origine de la synchronisation des cellules cardiaques entre elles, leur permettant ainsi de battre d’une seule et même voix !

Publicité

Si le premier cœur artificiel continue de battre normalement, le processus naturel du battement cardiaque vient d’être découvert ! Des chercheurs de Los Angeles, aux Etats-Unis, viennent en effet de découvrir l’origine de la synchronisation de notre rythme cardiaque. Si jusqu’à présent, on pensait qu’une seule protéine en était responsable, ils viennent de démontrer que cette harmonie parfaite était en fait l’œuvre de six protéines, les connexines 31.

Elles assurent la communication électrique entre les milliards de cellules cardiaques présentes dans notre corps. Le nombre et le genre de ces protéines varie selon l’intensité du signal électrique qui doit passer d’une cellule à une autre. Pour que le lien entre deux cellules puisse avoir lieu, deux connexines de même type sont nécessaires.

Publicité
Vers un traitement des insuffisances cardiaques

Les scientifiques ont également constaté que certains médicaments, les inhibiteurs de mTOR, pouvaient influer sur la répartition de ces différentes protéines dans nos cellules. Ce traitement, utilisé lors de transplantations cardiaques pour limiter le risque de rejet, pourrait donc également soigner certaines pathologies du rythme cardiaque."Les implications de cette découverte sont majeures pour l'arythmie et l'insuffisance cardiaque", a déclaré le Pr Eduardo Marban, l'un des auteurs de l'étude et directeur du Cedars-Sinai Heart Institute.

Mais les chercheurs américains espèrent bien pouvoir utiliser le mTOR dans d'autres domaines. Les connexines permettent également la création de liaison entre cellules dans plusieurs organes, comme le pancréas.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité