Le moment de la journée où l’on risque le plus d’être malade

Publicité

Une étude britannique révèle que notre horloge biologique nous rend plus susceptible de développer des infections à certains moments de la journée. Explications.

Publicité

© IstockNotre organisme ne fonctionne pas de la même façon en fonction de la journée. L'horlogie biologique de notre corps varie selon la lumière du jour impliquant l'activation ou la désactivation de certains cellules. Une étude menée par les chercheurs de l'université de Cambridge (Royaume-Uni) démontre que les virus sauraient s'approprier ce fonctionnement pour mieux proliférer dans le corps et particulièrement en début de journée.

10 fois plus de propagation en début de journée

Publicité
Pour vérifier cette hypothèse, les chercheurs ont exposé des souris au virus de la grippe, c'est-à-dire le même que celui de l'herpès puis les ont mises 12 heures à la lumière du jour, puis 12 heures dans l'obscurité. Résultat : C'est au cours des 12 premières heures que le virus s'est propagé 10 fois plus que les autres moments. En faisant la même expérience après avoir supprimé le gène responsable de l'horloge biologique aucune différence n'a été constatée.

Pour les chercheurs, cette étude doit encore être confirmée chez l'homme mais pourrait susciter une inquiétude chez les travailleurs soumis à des horaires décalés et un rythme biologique différent.

Vidéo. Le virus de la grippe dans le corps

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité