Le miel : un cicatrisant naturel ?

Publicité

Une étude suédoise réaffirme les propriétés thérapeutiques du miel dans le traitement des plaies.

Publicité

Remède ancien, le miel prouve une nouvelle fois ses bienfaits cutanés dans une recherche menée conjointement par les universités suédoises de Lund et de Sophiahemmet. Les scientifiques ont identifié 13 bactéries lactiques (LAB) présentes dans l’estomac des abeilles, qui les protégent des bactéries nocives et parviennent à réduire la croissance de celles qui résistent aux médicaments. Parmi elles, cinq "LAB" produisent du peroxyde d’hydrogène, un composé utilisé dans la cicatrisation des plaies.

Allez chercher votre miel à la ruche !

Publicité
Publicité
Problème pour le consommateur : les bactéries identifiées en laboratoire comme facilitant la cicatrisation des plaies disparaissent quelques semaines après la récolte du miel. Le miel vendu en grande surface qui n'est pas "frais" ne contient alors qu’une faible concentration de protéines et d’acides gras libres. Il faudrait aller l'acheter quasi directement à la ruche pour bénéficier de ses effets antiseptiques et antibactériens. De plus, les tests menés par les chercheurs suédois l'ont été en laboratoire, non directement sur l'Homme.
e.

Source : International Wound Journal, 8 septembre 2014.

Vidéo. Le miel de lavande, un produit d'exception



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité