Le médicament anti-nausée Motilium serait responsable de 200 morts subites

Publicité

Une étude révèle que le médicament Motilium®, prescrit en cas de nausées, et ses dérivés (dompéridone) entraînent un danger cardiaque. Il serait responsable de plus de 200 décès. 

Publicité

© FotoliaMotilium ® , Péridys ® et génériques… ces médicaments anti-vomitifs présenteraient un risque cardiaque important. Une étude publiée le 31 mars dans la revue Pharmacoepidemiology and Drug Safety estime que l’utilisation de la dompéridone serait responsable de 200 morts subites cardiaques en 2012, dans la population âgée de 18 anset plus. Ce chiffre résulte des calculs de l’équipe de Catherine Hill, épidémiologiste à l’Institut Gustave-Roussy (Villejuif, Val-de-Marne).

La revue Prescrire réclame un retrait total

Publicité
Or la dompéridone est associée à un risque d’arythmie cardiaque. Cet effet indésirable est connu depuis 2013 et avait abouti à une réévaluation du bénéfice par rapport au risque. "Les spécialités fortement dosées contenant 20 mg de dompéridone ont été retirées du marché le 10 septembre 2014", rappelle sur son site l’Agence de sécurité du médicament (ANSM). Mais la revue Prescrireveut aller plus loin et réclame le retrait total du médicament. Le danger encouru serait injustifié par rapport à son efficacité. "En pratique, sans attendre un déremboursement par l’Assurance maladie et surtout un retrait du marché européen, les patients ont intérêt à être informés des dangers de la dompéridone et des médicaments voisins", recommande la revue.

En France, près de 3 millions de personnes prennent ce médicament chaque année.

Vidéo. La tachycardie ventricualaire expliquée en images.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité