Le manque de vitamine D dangereux pour le coeur

Publicité

Selon une étude du magazine JAMA, parue le 10 juillet, les risques de maladies cardiaques, qui sont dues à une carence en vitamine D, varient selon l’ethnicité des malades.

Publicité

Les maladies cardiaques sont dues à une carence en vitamine D. On prête à cette vitamine de nombreuses vertus, comme la prévention de l'obésité. Or si le manque de vitamine D est lié à l’obésité, les artères bouchées sont l’une des conséquences de cette maladie. Donc on a plus de chance d’être touché par une coronaropathie, qui est la forme la plus courante de maladie cardiaque en Europe, si l’on souffre d’une carence en vitamine D. Le sang afflue dans le coeur par le biais des artères coronaires. Si elles sont bouchées, cela peut provoquer une maladie, appelée coronaropathie.

Le professeur Cassianne Robinson-Cohen a expliqué que : "la plupart des études sur la vitamine D et le risque de maladie coronarienne ont porté sur des populations majoritairement blanches, pourtant le métabolisme de la vitamine D varie considérablement selon la race et l’ethnicité." Actuellement, ses équipes ont travaillé sur le cas de "6 436 participants, âgés en moyenne de 62 ans et suivis durant plus de 8 ans."

Publicité
Les résultats de cette étude révèlent que parmi un groupe de personnes souffrant d’un manque de vitamine D, le risque de développer une maladie coronaire varie en fonction de la couleur de peau et des origines de ces individus. En effet, ceux souffrant d’un faible taux sérique de 25-hydroxyvitamine D ont plus de chance de souffrir d’une maladie cardiaque s’ils sont blancs ou chinois. En revanche, ceux qui ont le moins de chance d’être touchés par une coronaropathie sont hispaniques ou noirs et ce, même s'ils ont recours à une supplémentation en vitamine D.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité