Le manque de sommeil augmenterait le risque de fibromyalgie

Publicité

Plus fréquente chez les femmes, la fibromyalgie se caractérise par des douleurs diffuses et une fatigue importante. Des chercheurs britanniques démontrent que les personnes ayant des troubles du sommeil sont plus à risque.

Publicité

Une maladie mal connue mais de plus en plus répandue. La fibromyalgie pourrait être liée à un manque de sommeil, d'après une étude britannique menée sur 4326 sujets. Le Dr John McBeth de l'université de Keele a ainsi suivi ces personnes de plus de 50 ans pendant 3 ans. 1562 n'avaient aucune douleur au début de l'analyse, 2764 en avaient de légères. Le but était de repérer les facteurs de fibromyalgie. Au final, 19% ont signalé l'apparition d'une douleur généralisée caractéristique de la fibromyalgie pendant les 3 années de suivi, principalement chez les sujets atteints de douleurs au début de l'étude. Le manque de sommeil et/ou l'insomnie était associé à un risque accru de développement de ce type de douleur. Mais aussi l'anxiété, les troubles de la mémoire et une mauvaise santé physique. Les chercheurs ont par ailleurs noté que plus l'âge avance sans qu'il n'y ait de douleurs, plus le risque d'apparition est faible. Selon eux, il faudrait prendre en compte de ces multiples facteurs lors du traitement de la fibromyalgie.

Publicité
Source : Arthritis & Rheumatology .

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité