Le lien étrange entre la perte des dents et la mémoire...

Publicité

D'après une étude publiée dans l'European Journal of Oral Sciences, il y aurait une corrélation scientifique entre le nombre de dents naturelles et les processus cognitifs.

Publicité

dent mémoire© Fotolia Curieusement, une étude menée sur 273 personnes âgées de 55 à 80 ans a montré que le nombre de dents naturelles pouvait être associé aux performances de mémorisation. Dans un premier temps, les chercheurs ont réalisé un bilan de santé des sujets (examen oral...). Puis, ils les ont soumis à des tests de mémoire. A l'arrivée, ils ont conclu que le nombre de dents naturelles (en moyenne 22 sur 32 dans l'essai) contribuait "de façon unique et significative" à la variance de 3 à 4% de la performance de la mémoire épisodique et sémantique, au-delà des différences individuelles de l'âge, de l'éducation, du sexe, de la profession, des conditions de vie et des antécédents médicaux. Par contre, le nombre de dents naturelles n'a pas eu d'influence sur l'efficacité des mémoires de travail et visuo-spatiale. Selon les scientifiques, la perte des dents entraînerait une dégénérescence des récepteurs sensoriels dans la bouche. Ces récepteurs qui, lors de la mastication, envoient des signaux au cerveau. D'autres études sont nécessaires pour confirmer ces premières pistes de travail.

Publicité
Source : European Journal of Oral Sciences DOI: 10.1111/eos.12060, 28 mai 2013, Relationship between natural teeth and memory in a healthy elderly population.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité