Le fromage ne serait pas si nocif pour la santé

Publicité

Un nouveau rapport anglais sur les graisses saturées laisse entendre que le fromage serait moins néfaste pour le coeur que ce qu'on pensait.

Publicité

fromagep© Fotolia Les amateurs de fromage et de beurre peuvent se réjouir ! Un récent rapport avance que les graisses saturées (acides gras ayant des atomes de carbone saturés en hydrogène), longtemps pointées du doigt, ont en fait un impact modéré sur les risques de maladies cardiovasculaires et pourraient même prévenir certains de ces troubles.
Le Dr Aseem Malhotra, cardiologue au Croydon University Hospital de Londres, a écrit dans la revue BMJ que les craintes concernant les graisses saturées "dominent les conseils nutritionnels et les recommandations depuis près de quarante ans", mais elles ont "paradoxalement accru nos risques cardio-vasculaires".

Les produits laitiers sont très riches en graisses saturées - qui peuvent accroître le taux de mauvais cholestérol -, mais aussi en vitamines A et D, en calcium et en phosphore. Cependant, "les consommateurs doivent bien faire la différence entre graisses saturées et graisses trans, que l'on trouve souvent dans les plats préparés, les produits industriels et les fast-foods", précise le médecin.

Le Dr Malhotra conseille ainsi aux patients d'adopter un régime équilibré et de favoriser des apports en graisses diversifiés, plutôt que de se concentrer sur son taux de cholestérol global. "Notre obsession pour le taux de cholestérol a poussé à une surmédication de millions de personnes à qui on a prescrit des statines, et cela a détourné notre attention du risque beaucoup plus important de dyslipidémie (une modification du taux normal des lipides sanguins), qui est lui aussi un facteur important de risques cardio-vasculaires".

Lire aussi : Manger du fromage rendrait plus intelligent

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité