Le flair du chien pourrait détecter un cancer de la thyroïde

Publicité

Des scientifiques américains affirment avoir formé un chien pour détecter des traces de cancer de la thyroïde dans les urines humaines. 

Publicité

Les chiens pourraient être utiles aux cliniciens pour détecter un cancer de la thyroïde à un stade précoce. C'est ce qu'ont revendiqué les chercheurs de l'université d'Arkansas (Etats-Unis) lors d'un meeting américain annuel de médecine à San Diego. Pour illustrer leurs propos, les chercheurs ont présenté une étude où ils expliquent avoir formé, Frankie, un berger allemand mâle, à reconnaître l'odeur du cancer de la thyroïde.

Le flair du chien : une précision de 87%

Publicité
Dans un premier temps, le chien a dû sentir l'odeur du cancer à partir de tissus malades prélevés sur des patients. Ensuite, les scientifiques ont demandé au chien de retrouver l'odeur de la maladie en reniflant les échantillons d'urine de 34 patients en suspicion de cancer. Pour faire la comparaison avec une méthode de diagnostic confirmée, les patients ont aussi subi une biopsie. Résultats ? La biopsie a détecté 15 cancers et 19 tumeurs bénignes. Le berger allemand, lui, a réussi le même diagnostic avec une précision de 87% en détectant également les formes bénignes.

Pour le groupe d'étude, cette technique serait moins invasive que la biopsie. Ils envisagent de développer un programme canin expérimental en clinique.

Vidéo. Les maladies de la thyroïde expliquées en images

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité