Le diabète gestationnel augmenterait le risque cardiaque

Publicité

Selon des chercheurs américains, les femmes ayant souffert de diabète lors de leur grossesse présenteraient plus de risques de développer une maladie cardiovasculaire à long terme.

Publicité

En France, 3 à 9 % des femmes enceintes souffriraient de diabète gestationnel. Si dans certains cas, il peut entraîner un diabète de type 2 après l’accouchement, il est pour la majorité d’entre elles temporaire. Néanmoins, une étude publiée dans le Journal of the American Heart Association vient de démontrer qu’il pourrait augmenter le risque cardiaque à plus long terme.

Des chercheurs américains du groupe médical "Kaiser Permanente Northern California d’Oackland" ont suivi pendant 20 ans près de 900 femmes âgées de 18 à 30 ans. Des tests périodiques pour le diabète et les maladies métaboliques ont été effectués avant et après la grossesse. Douze ans après la naissance de leur enfant, l’épaisseur des parois de leur artère carotide a aussi été mesurée.

Publicité
Résultats ? Les femmes ayant souffert de diabète gestationnel sans développer de diabète de type 2 par la suite, ni syndrome métabolique, présentaient une paroi de l’artère plus épaisse que les autres. Elles étaient donc plus à risque de crise cardiaque et d’AVC.

Les chercheurs veulent désormais comprendre pourquoi certaines caractéristiques de la grossesse peuvent entraîner d’autres maladies chez certaines femmes.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité