Le cocktail qui marche contre les rides

Publicité

Pour combler les rides, des chercheurs ont révélé l'importance de combiner deux techniques déjà bien connues pour obtenir un résultat optimal mais surtout plus durable dans le temps. 

Publicité

Les personnes qui souhaitent diminuer leurs rides ont le choix en ce qui concerne les solutions qui leur sont proposées. Du plus naturel au plus élaboré, les traitements apportent des bénéfices respectifs mais sont souvent temporaires et nécessitent plusieurs visites chez un spécialiste. Des chercheurs de la Faculté Universitaire de médecine d'Ondokuz Mayis à Samsun (Turquie) ont trouvé la combinaison idéale pour un résultat durable. Dans leur étude parue dans la revue Plastic Surgery, ils conseillent de prolonger les effets de l'acide hyaluronique (AH) avec du botox.

L'injection d'acide hyaluronique est l'une des procédures cosmétiques les plus courantes car cet actif est déjà présent dans le derme pour la réparation cellulaire, mais en de moins grande quantité avec l'âge. Ce traitement est néanmoins temporaire et son effet antirides s'estompe rapidement : sa longévité est affectée en raison de la contraction des muscles voisins. Afin de réduire cet effet, une procédure de combinaison avec de la toxine botulique, mieux connue sous le nom botox, peut s'ajouter afin de paralyser les muscles de la zone traitée pendant quelques mois.

Publicité
La dégradation du traitement considérablement ralenti

Plusieurs études ont déjà suggéré que cette procédure, appelé chimiodénervation, améliore les résultats. Pour aller plus loin dans cette conclusion, les chercheurs ont mené une démonstration sur des lapins. Une petite quantité d'acide hyaluronique a été injectée sous la peau à l'avant de chaque oreille, zone qui correspond au front chez l'homme. D'un côté, l'injection seule a été utilisée, de l'autre, elle a été combinée avec du botox. Après trois mois des examens IRM ont été effectués pour comparer la quantité de AH restante sur les deux côté

Publicité
Sans surprise, les analyses ont montré que le botox avait ralenti la dégradation de l'AH de 42%. De même, le volume restant était 50% plus élevé sur le côté où le botox a été utilisé. Une différence mesurable mais aussi bien visible. "Cette étude a montré que l'application d’acide hyaluronique pour le comblement des rides en combinaison avec la toxine botulique diminue de manière significative le processus de dégradation et augmente le volume restant à la fin de la période de paralysie", conclut le Dr Küçüker, principal auteur de l'étude.
tude.

Vidéo. L'acide hyaluronique : comblez vos rides !


Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité