Le chant, une solution contre la démence précoce

Publicité

Une étude démontre que la musique peut servir de thérapie alternative auprès des personnes atteintes de démence légère car elle stimule leurs capacités cognitives et émotionnelles mais permet également de leur apporter plus de bien-être que le traitement standard.

Publicité

Plusieurs études montrent les bienfaits de la musicothérapie auprès des personnes malades. Elle serait notamment utile chez les personnes âgées pour le fonctionnement du cerveau. Le chant, notamment, serait bénéfique au niveau cognitif et émotionnel au premier stade de la démence, selon une étude de l'université d'Helsinki publiée dans la revue Journal of Alzheimer's Disease. Les chercheurs affirment que ces résultats pourraient aider à améliorer les soins et à mieux cibler l'utilisation de la musique dans les différents stades de la démence.

Les chercheurs ont suivi pendant neuf mois 89 paires de personnes souffrant de démence légère à modérée et de leurs aidants. Lors d'un essai clinique, certains d'entre eux ont reçu pendant 10 semaines une thérapie musicale à base de chants réguliers ou d'écoutes de chansons familières, tandis que d'autres recevaient des soins standards. Des tests neuropsychologiques et des questionnaires d'humeur ont montré que les activités musicales étaient en mesure d'améliorer diverses compétentes cognitives comme la mémoire, les fonctions éxecutives, l'orientation et de mieux soulager la dépression que le traitement standard.

Publicité
"Ces loisirs pourraient être utilisés"

Plus précisément, les analyses ont montré que le chant est bénéfique en particulier chez les personnes atteintes de démence légère et les plus jeunes patients (moins de 80 ans). L'écoute de la musique a quant à elle été associée à des avantages cognitifs uniquement chez les personnes ayant un niveau plus avancé de démence. Les deux thérapies combinées étaient efficaces contre la dépression chez les personnes à déficience cognitive légère ou atteintes de maladie d’Alzheimer. Surtout, ces bénéfices n'étaient pas influencés par l'expérience musicale des patients (s'ils avaient déjà chanté ou joué d'un instrument auparavant

Publicité
"Compte tenu de la prévalence et la charge mondiale croissante de la démence et des ressources limitées en matière de soins de santé publique pour les personnes atteintes de démence et pour leurs aidants familiaux, il est important de trouver des moyens alternatifs pour maintenir et stimuler le bien-être cognitif, émotionnel, et social dans cette population. Nos résultats suggèrent que les loisirs musicaux pourraient être facilement appliqués et largement utilisés dans les soins de la démence et de la réadaptation", conclut le Dr. Teppo Särkämö, principal auteur de l'étude.
tude.

Vidéo. La maladie d'Alzheimer

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité