L’astuce pour repérer un psychopathe : mesurer sa tête

Publicité

Selon une nouvelle étude, la forme de la tête pourrait renseigner sur la tendance psychopathe d’une personne. Celles ayant un visage large auraient ainsi plus de risque d’être dominants et égocentriques et de devenir psychopathes.

Publicité

© FotoliaAvoir un visage plus large serait lié à un plus haut niveau d’attractivité et d’agressivité, mais pourrait aussi être un signe de psychopathie, selon une nouvelle étude.

Après avoir rassemblé 96 étudiants et 41 prisonniers masculins, des chercheurs ont calculé le ratio largeur-hauteur de leur visage et les ont soumis à un questionnaire pour mesurer les critères relevant de la psychopathie.
Le ratio largeur-hauteur du visage (fWHR en anglais) est calculé en mesurant la distance horizontale entre le bord extérieur des deux pommettes et la distance verticale entre les lèvres et les paupières. Quant au questionnaire, il permet d’obtenir un score de tendance psychopathe en évaluant le degré de dominance, d’impulsivité égocentrique et d’insensibilité.

Publicité
Tête large : gare au psychopathe !

Les chercheurs ont ensuite confronté le ratio largeur-longueur du visage au résultat du test de psychopathie. Verdict : les hommes dont le ratio est grand avaient plus de risque d’impulsivité et d’égocentrisme. Ils montraient également une plus grande dominance et tendance à blâmer les autres et un sentiment de peur très atténué par rapport à la norme. Enfin, ils se soucient davantage de leurs problèmes et besoins personnels que de leur entourage. Tous ces signes peuvent révéler une tendance psychopathe.

La faute à un taux plus élevé de testostérone
Publicité
Durant la puberté, le visage des hommes change, à cause d’une plus grande concentration en testostérone, une hormone masculinisante. Un visage plus large signifie simplement un taux plus élevé de testostérone, expliquent les chercheurs. "Il ne fait pas de doute que la testostérone a un effet durable sur le cerveau, particulièrement durant une période telle que la puberté", notent-ils dans la revue Personality and Individual Differences . "Les régions affectées sont l’amygdale et l’hippocampe, des structures liées à la régulation des émotions. De plus, ces deux régions font partie de la zone centrale pour laquelle il existe des anormalités chez les psychopathes."
Pour autant, les auteurs soulignent que cette étude ne montre qu’une corrélation entre la largeur du visage et une tendance psychopathe. Aussi, cela ne signifie pas forcément qu’une personne au visage large a inévitablement ces tendances psychopathes.
athes.

Vidéo. Dieudonné, "un psychopathe qu'il faudrait hospitaliser" selon Michel Cymès



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité