L’allergie très étrange que vous pouvez avoir à cause de la viande rouge

Publicité

Une molécule présente dans la viande rouge pourrait être à l'origine de réactions allergiques potentiellement mortelles, jusque-là inexpliquées, selon le constat de chercheurs américains. 

Publicité

© Adobe StockD'après l'étude de chercheurs américains du National Institute of Allergy and Infectious Diseases, une molécule contenue dans la viande rouge pourrait être à l'origine d'une allergie rare, sans déclencheur apparent jusqu'à maintenant.

Alphagal : une molécule présente dans le boeuf, le porc et l'agneau

Publicité
Les chercheurs ont analysé 70 personnes victimes d' anaphylaxie fréquente inexpliquée . Une réaction allergique extrêmement violente à un allergène, substance étrangère à l’organisme. Ce sont des accidents rares et parfois mortels si la personne n’a pas un traitement approprié très rapidement. Les scientifiques ont remarqué que 9% des participants étaient allergiques à une molécule , la galactose-alpha-1,3-galactose, appel aussi " alphagal ". Cette substance se trouve dans les viandes rouges comme le boeuf, le porc ou l'agneau . Après instauration d'un régime sans viandes rouges, les participants n'ont pas représenté d'épisodes d'anaphylaxie sur une période allant jusqu'à 3 ans. La difficulté dans le dépistage d'allergie à l'alphagal réside dans le temps d'apparition de la réaction allergique. La plupart des allergies surviennent 5 à 30 minutes après avoir ingéré la substance. Or, dans le cas d'allergie à l'alphagal, la réaction est retardée et se produit en moyenne 3 à 6 heures après consommation de la viande. Un des auteurs de l'étude, le Dr Dean Metcalfe, chef de la section biologie des mastocytes à l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses a déclaré au National Institutes of Health : "Cet intervalle de temps anormalement long entre un repas et une réaction allergique est probablement une des raisons pour lesquelles les allergies alpha-gal sont souvent mal diagnostiquées."

La faute aussi à une piqûre de tique ?

Au cours de l'étude, les chercheurs ont remarqué que les participants positifs à l'allergie à l'alphagal avaient tous été piqués par la tique Amblyomma americanum , une espèce de tiques de la famille des Ixodidae. Le Dr Melody Carter, co-auteure de l'étude a déclaré : "Nous pensons souvent que les tiques sont des vecteurs de maladies infectieuses, comme la maladie de Lyme, mais la recherche suggère fortement que les morsures de cette espèce de tique peuvent mener à cette allergie inhabituelle." Pour la chercheuse "l'association est de plus en plus claire, mais nous devons encore découvrir exactement comment ces deux événements sont liés et pourquoi certaines personnes ayant une exposition similaire aux piqûres de tiques semblent plus enclines à développer l'allergie alpha-gal que les autres."

Vidéo. Pourquoi vous devriez éviter ces aliments au dîner

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité