L'Agence du médicament décide de retirer de la vente le médicament Diane35

Publicité
Publicité

diane 35© Fotolia L'annonce vient de tomber. La balance bénéfice/risque du médicament Diane®35 est désormais jugé défavorable par l'Agence du médicament qui décide de le suspendre de la vente en France. Le directeur de l'Agence, Dominique Maraninchi, a expliqué que cette procédure de suspension des autorisations de mise sur le marché de Diane®35 et de ses génériques sera effective dans 3 mois. A l'issue de cette période, les lots seront retirés du marché.
Que faire si on prend actuellement Diane ®35 ?
En attendant la retrait du marché de Diane®35 "les patientes ne doivent pas suspendre leur traitement" a indiqué le directeur. Il faut continuer à le prendre jusqu'à la prochaine consultation avec le praticien (médecin généraliste, gynécologue, dermatologue...). De leur côté, "les médecins ne doivent plus prescrire ces médicaments ni en initation de traitement ni en renouvellement de traitement". Quant aux pharmaciens, ils devront délivrer les traitements minimaux nécessaires pour éviter toute rupture brutale de traitement (délivrance de boîtes de 1 mois de traitement préférentiellement).
Lundi 28 janvier, l'Agence du médicament avait prévenu que ce médicament, actuellement pris par 315 000 femmes en France, ne devait plus être utilisé comme un contraceptif. "Ce n'est pas une pilule, et ce n'est pas une bonne pilule" a déclaré Dominique Maranchi. La prise de ce médicament a été associée à des maladies thrombo-emboliques (phlébite, embolie pulmonaire) et a des cas de décès.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité